• vue depuis le sud du terrain
  • SCH 01
  • SCH 02
  • SCH 03
  • SCH 04
  • Plan masse
  • R0
  • R1
  • R2
Plus d'infos…

Rochecorbon (37)
20 logements individuels sociaux superposés

Maitre d’ouvrage

Tour(s) Habitat | Clémence Renon . Aline Rollin

 

Situation

Rochecorbon (37)

 

Programme

SP 1 966 m² | SHAB 1 837 m²

 

Réalisation

Dépôt DPC > Juillet 2018 | PRO en cours

 

Montant des travaux

2 466 497.20€

 

Performance énergétique et certification

BBC RT 2012 -10%

 

Équipe de maitrise d’œuvre

K-HUT  |  Frédéric Boccara et Blandine Giacomoni

AC&T    |  Paysage

 

BE JM DUPIN  Ingénierie Structures | CALLU  Fluides . Thermique . Environnement | C2A  Economie de la construction 

INFRASERVICES VRD | AIDA Acoustique

 

Le site de projet  occupe une position particulière par rapport au relief de Rochecorbon: Localisé  à l’axe de la vallée de la Rivère La Bédoire , il se termine tel un cirque en arc de cercle orienté au sud.

 

 

Lové dans ce cirque «artificiel» issu de l’exploitation du Tuffeau, le terrain est un plateau couronné d’une paroi rocheuse haute de trente mètres environ installé au cœur d’un paysage de bois et de vignes et ouvert vers le sud.

 

 Le postulat de départ est d’offrir aux logements les qualités de l’habitat individuel: des entrées individualisées et un prolongement extérieur privatif attenant au logement. L’intention générale de la volumétrie est donc d’identifier les logements et tout en permettant la lecture d’une unité d’ensemble: Les volumes du RDC accueillent des simplex qui se fractionnent afin de percevoir chaque entité. Sur ces simplex sont posées des maisons en duplex possédant chacune une grande terrasse sans vis-à-vis.

 

Ce dispositif des terrasses orientées Est où Ouest permet en effet de minimiser les vues sur  jardins à RDC: les vues plongeantes sont atténuées par les orientations des maisons à l’étage sur leurs  terrasses qui prennent leurs vues de façon latérale.

 

 

 L’implantation des bâtiments d’accompagner le mouvement des versants de la colline et d’offrir des biais s’ouvrant vers le grand paysage. Les vides entre les bâtiments que constituent les terrasses permettent d’autre part d’offrir une porosité de vues vers la colline.

 

Au centre, un passage central dirigé vers la colline distribue les cheminements piétons qui desservent les logements.

 

Le vocabulaire d’ensemble (toitures à deux pentes égales revêtues d’ardoise), les matériaux (brique moulées main et enduit) et les percements (carrés, horizontaux et verticaux) proposent une lecture d’ensemble homogène tout en permettant de distinguer chaque unité de logement l’une de l’autre.